Snuipp Espagne

Snuipp Espagne

Postes en Espagne


CCPL recrutés locaux des EGD: la grande entourloupe continue à Valence!

Lire la déclaration liminaire commune SNUipp FSU/ SE UNSA

  

 

Souci de transparence, respect des règles, des classements et des personnels, les propos tenus par la nouvelle responsable académique présidente de la CCPL nous faisaient vraiment plaisir jusqu'à présent. Cela n'aura, comme à l'habitude, duré qu'à peine une année. L'annonce du renouvellement de détachement enfin obtenu par une collègue résidente de Barcelone, après grèves et menace de poursuite de mouvement, n'aura guère servi lors de la dernière CCPL à apaiser le ressenti décevant au sujet d'un EGD, dont il avait déjà été beaucoup question à la CCPL antérieure...

 

L'administration de Valence n'aura plus en effet aucun souci avec le respect des classements des contrats locaux enseignants puisqu'elle décide de tout de manière unilatérale, met un veto total sur classement pour poste définitif sur des personnels présents et ayant déjà travaillé dans l'établissement et rendu service. Elle va chercher et classer des recrutés locaux jusqu'en Océanie ou en Amérique Latine, comme si le vivier local n'était pas amplement suffisant... Il faudrait réinstaurer la prime d'installation des recrutés locaux à l'extérieur, les DAF calmeront peut être ainsi certains proviseurs...

 

En outre, la rumeur lâchée par certains élus et vite relayée par quelques naïfs, selon laquelle les organisations syndicales n'auraient que le souci de la défense des titulaires et considèreraient les non titulaires comme des "sous profs" nous fait particulièrement rire jaune. En effet, sur les postes de recrutés locaux les représentants des organisations syndicales françaises élus en CCPL défendent bec et ongles les classements, jusqu'en première position, de non titulaires présents localement au regard de leurs services rendus et leur valeur pédagogique, alors que l'administration de Valence impose systématiquement des titulaires qui ont trouvé grâce à ses yeux en allant les dénicher en France ou à Pétaouchnok après entretien sur Skype... Alors qu'il y a vivier local! On se croirait au Nigéria!

 

Notre politique trouvait antérieurement écho dans toutes les administrations des EGD et a même permis d'ailleurs par le passé le recrutement de certains non titulaires d'expérience issus du réseau des conventionnés et n'ayant même pas encore mis un pied dans les établissements en gestion directe, alors que leurs chances dans d'autres pays sont égales à zéro. Fruit d'un vrai dialogue dans la durée, force est de constater que seul l'EGD de Madrid, sur cette commission, accepte encore de prendre en compte toutes les situations (en n'étant pas tout à fait d'accord avec nos propositions et avec un ou deux couacs dans les positionnements, il est vrai) et alterne dans son classement titulaires et non titulaires, mais exerçant tous dans l'établissement et/ou effectivement présents localement et en activité en Espagne.   

 

On peut donc imaginer l'énervement de nos représentantes en CCPL au sujet de la très particulière politique du LF Valence sur le recrutement des enseignants en contrat local. Et même si le vote sur autres catégories de personnels (surveillants...) s'est plutôt bien passé, et même si, au moins, comme dit, le dialogue existe à Madrid. Les commissaires paritaires SNUipp sont sorties de la commission, à l'issue des débats habituels, avec forte sensation de duperie administrative sous le teepee du grand chef valencien, de "fait du prince" sous le regard faussement candide de la chef de l'administration de tutelle ayant oublié comme par acte de magie toutes ses belles promesses...

 


06/06/2019
0 Poster un commentaire

Recrutement résidents rentrée 2019 ESPAGNE

La CCPL de recrutement s'est tenue le mardi 5 mars. Vos questions à: ccpl.snuippespagne@gmail.com

 barème pour cette année : 

https://recrutement.aefe.fr/residents/Docs/NoticeES.pdf

 

lien : déclaration liminaire des commissaires paritaires du SNUipp FSU

 

Dans le cadre d'un deuxième volet de suppressions massives pour motif d'économies forcées et de quelques redéploiements de postes de résidents (principalement vers l'Amérique Latine) qui touche le réseau Espagne et affecte aussi toute l'Europe de l'Ouest et le Maroc, tous les postes libérés en Etablissement en Gestion Directe ( Valence et Madrid ) ont été pour le moment rayés de la carte par l'AEFE. 

Le conventionné Molière de Villanueva de la Cañada, qui ne comptait pourtant que 4 résidents au premier degré, voit lui aussi se faire fermer son poste libéré... Et celui d'Ibiza est échangé contre la création d'un résident lettres au second degré.  A charge pour les établissements, d'ouvrir à leur frais des postes de recrutés locaux relativement sous-payés pour compenser.  

 

1 seul poste vacant au premier degré était donc à pourvoir dans tout le réseau Espagne. (Alicante). Découvert par un départ à la retraite de collègue.. pour 203 dossiers de candidatures validés.

 

postes étaient susceptibles d'être vacants à Madrid et Bilbao mais n'étaient pas libérés à la date de la commission

 

Seules ont été classées par établissement les candidatures des 38 (tout de même!) vrais résidents.

 

Mais si d'autres départs devaient se produire, on a bien peur que les postes de résidents passent également à la broyeuse avant même que l'on puisse les proposer.  Des raisons supplémentaires pour la colère, s'il fallait en chercher...

 

 De surcroît, les contrats de détachement pour les nouveaux recrutés ne seront établis à partir de la rentrée 2019 que pour une durée de six ans (trois ans renouvelables une seule fois).  Retour en France obligatoire ou contrat local précaire dans le pays au bout de cette période. Enfin, on ne peut plus solliciter dans aucun cas un autre poste si on est en cours de détachement, même en ayant réalisé un premier contrat AEFE: la même règle s'applique à tous types de détachements. Ce qui vient expliquer aussi que le "turn over" sur les postes actuels se réduise encore beaucoup plus cette année.

 

Bien entendu, le SNUipp ESPAGNE s'élève contre les suppressions de postes réduisant les possibilités de recrutement, de résidentialisation des nombreux titulaires déjà sous contrat local,  et empêchant toute "mobilité internationale" dont certains, sans connaissance approfondie du sujet, se gargarisent hélas depuis deux ans. Il se déclare de toute façon totalement opposé au nouveau dispositif sur les détachements affectant l'attractivité des postes de résidents.

Les enseignants français en Espagne, comme l'ensemble de leurs collègues du réseau AEFE, vont glisser peu à peu vers la précarité qui était la règle générale avant 1992: le pouvoir en place râcle les fonds de tiroir pour honorer les cadeaux fiscaux faits aux plus riches et confond réforme et régression !

 

Ensemble, refusons de nous laisser faire...

 


13/01/2019
0 Poster un commentaire

CCPL 1er juin Contrats locaux des EGD

La CCPL pour le recrutement des personnels en contrat local des établissements en gestion directe a eu lieu le vendredi 1er juin 2018.

Les commissaires paritaires du SNUIpp-FSU ont tenté, mais en vain, de faire valoir leurs priorités pour ces recrutements.

Ils se sont heurté à une fin de non-recevoir de leurs arguments visant à défendre des personnels déjà employés depuis plusieurs années dans les établissements pour des remplacements ou des temps partiels.

Les classements proposés par l'administration des établissements n'ont pas pu être modifiés.

De plus, des candidatures classées dont les pièces justificatives étaient manquantes ont été complétées tardivement suite à la CCPL.

Nous avons dénoncé ces pratiques arbitraires dans un courrier au DRH de l'AEFE (voir ci-dessous) et nous remettons en cause notre présence dans cette instance.

 


13/06/2018
0 Poster un commentaire

CCPL 2 mars 2018

230 candidatures ont été examinées pour 5 postes vacants.

Les candidats ont été classés en respectant les priorités définies par l'AEFE (voir notice de candidature).

Suite à l'accord obtenu avec le SCAC après l'intervention du SNUIpp-FSU, l'ancienneté comme TNR ou sur rompus de temps partiels dans leur établissement a été prise en compte et a permis de départager les candidats.

Seuls les candidats résidant en Espagne ont été classés.

Nous avons demandé qu'un classement commun puisse être mis en place pour le LFM et son annexe St Exupéry pour les futures CCPL.

Nous avons également demandé qu'un récépissé des vœux soit transmis aux candidats. Cette demande sera transmise à l'AEFE.

Le SNUIpp-FSU a lu une déclaration liminaire à laquelle s'est associée le SE-UNSA.

 


11/03/2018
0 Poster un commentaire

Renouvellement des détachements rentrée 2018: les premiers refus

Les promesses n'engageant que ceux qui y croient, les annonces optimistes de l'AEFE d'août et d'octobre sont démenties par les premiers avis défavorables au renouvellement de détachement pour la rentrée 2018 émis par les IA DASEN, à qui manifestement le nouveau ministre de l'éducation nationale choisit de laisser à nouveau la bride sur le cou, malgré les différentes demandes qui lui ont été transmises.

 

Les premiers retours négatifs émanent de Guyane, un département maintenant classique pour les refus, mais aussi du 77, du 92, du 68, du 69... On s'attend à beaucoup plus et les premiers collègues touchés, à Madrid, s'apprêtent à déposer leur courrier de recours, accompagnés par la section Espagne et les sections départementales du SNUipp-FSU. 

 

En pièce jointe au lien, un modèle très succinct pour tous de courrier de recours, à étoffer et à transmettre par la voie hiérarchique établissement-AEFE-MEN . Le SNUipp Espagne a également élaboré un modèle plus complet de courrier de recours avec des exemples d'arguments développés et le tient à la disposition de ses adhérents à jour de leurs cotisations. 

 

https://static.blog4ever.com/2016/10/823208/recours_dispo_detachement.docx?rev=1520949836

 


04/02/2018
0 Poster un commentaire