Snuipp Espagne

Snuipp Espagne

Greve du 19 mars

L'actualité locale brûlante, avec les suppressions de postes de résidents, le futur incertain de l'AEFE, des résidents, de l'enseignement français en général ne doivent pas nous faire oublier que l'attaque est générale en France !! C'est tout le service public qui est mis à mal et l'éducation n'est pas épargnée.

 

Certains collègues nous ayant interrogés, nous rappelons qu'il n'y a pas de préavis spécifique déposé par le SNUipp Espagne pour la journée du 19 mars. Nos succès de la journée du 8 mars sont suffisamment preuve de la détermination des personnels. Mais les organisations syndicales FSU, CGT, FO et Solidaires s'inscrivent dans l'appel unitaire interprofessionnel pour faire du 19 mars un temps fort de mobilisation.

 

Un préavis de grève a été  déposé par le SNUipp HDF à l'AEFE pour l'ensemble du réseau, toute personne ou toute section locale qui souhaite se mettre en grève peut le faire.

 

Non à la casse de la Fonction Publique, et au démantèlement de l’Établissement Public AEFE!

 

 

 


17/03/2019
0 Poster un commentaire

Communiqué LF Madrid - suite de la grève 8 mars

Suite au mouvement de grève du 8 mars dernier au LF de Madrid, les organisations syndicales, françaises et espagnoles, représentatives du LFM et l'association de parents d'élèves majoritaire dans l'établissement, se sont rassemblées autour d'un communiqué pour contester les choix politiques et budgétaires de l'État français envers le réseau des Lycées français à l'étranger.
 

 


13/03/2019
0 Poster un commentaire

Résultat de la grève du 8 mars : mobilisations en Espagne

Des mobilisations et des actions de visibilité dans les EGD en Espagne

 

Ample mouvement de grève ce vendredi 8 mars à Madrid où nous avons pu voir se rassembler pour une même cause les personnels, toutes catégories confondues, les parents et les élèves.

En effet, la préoccupation de voir le statut des établissements français à l'étranger tendre vers une privatisation camouflée de nos lycées (désengagement budgétaire de l'État français, fermeture de postes de résidents, changements forcé de statut, externalisation des services...) rejoint légitimement la défense d'un enseignement français à l'étranger de qualité. 

 

À Valence, les collègues en grève se sentaient directement concernés par les choix politiques et budgétaires de la France en matière d'enseignement. En effet, les premières annonces de non renouvellements de détachement ont touché une de leurs collègues qui se voit imposer un changement de statut, voire une mobilité forcée.

 

À Barcelone des actions de visibilité "STATUTS EN DANGER" (affichages, rassemblements, heure d'information syndicale, diffusion de vidéo ...) ont permis aux collègues de pouvoir exprimer leur mécontentement face au désengagement de l'État dans notre réseau de lycée français à l'étranger, alors même que ce dernier prétend vouloir continuer à étendre son influence linguistique et culturelle.

 

Pour cette journée de mobilisation du 8 mars 2019

 

 

 

Valence

  • primaire 88,5%  de résidents grévistes et 60% de contrats locaux

Madrid St Exupéry

  • primaire 44,7 % d'enseignants en grève sur 23 (résidents et contrats locaux confondus)
  • secondaire 75% d'enseignants en grève

Madrid primaire Conde de Orgaz

  • primaire 64,7 % d'enseignants en grève sur 90 (résidents et contrats locaux confondus)
  • secondaire 75% d'enseignants en grève

  

 Barcelone

Rassemblements des enseignants sur le LFB et la maternelle Munner

"STOP ! STATUTS EN DANGER !"

 

 

 

Et à voir la vidéo du SNES Barcelone "STATUTS EN DANGER !"

 


12/03/2019
0 Poster un commentaire

En grève le 8 mars!

Depuis plus de dix ans maintenant, l’AEFE subit un désengagement constant de l’État dans son financement et doit sans cesse augmenter la part d’autofinancement afin de continuer d’assurer ses deux missions principales qui sont la continuité de service public d’enseignement à l’étranger et le rayonnement de la France. Dernier épisode en date sous le mandat du Président Macron, une annulation brutale de 33 millions d'euros dans la dotation de l’Agence. On n'en connaît que trop les conséquences pour le réseau : mise en place d’un plan de 512 suppressions de postes de détachés sur 3 ans, augmentation de la participation financière complémentaire (PFC) des établissements, mise à sac des réserves pour terminer les projets immobiliers et au final de tout cela crédits de fonctionnement évaporés subitement, comme à Madrid, à Bilbao, à Villanueva...

 

Les établissements du réseau Espagne ont été particulièrement touchés par ces mesures en perdant 21 postes l’an dernier. Cette année l’Agence a déjà décidé la fermeture de 9 postes de résidents sur les 14 vacants pour la rentrée prochaine sur l’ensemble du réseau Espagne dont 6 au premier degré .

 

Dans le même temps, le Ministère de l’Education Nationale a encore durci les conditions de détachement et a introduit de manière unilatérale une limitation à 6 ans de la durée de détachement à l’étranger (hors détachement à Monaco !) sans pour autant garantir les renouvellements de détachement des personnels en poste. Cette mesure remet en cause la nature même du contrat de résident en introduisant une mobilité forcée pour les personnels.

 

Dans son rapport sur l’enseignement français à l’étranger, la députée Samantha Cazebonne reprend à son compte le bornage à 6 ans du contrat de résident qui déboucherait sur un nouveau statut (sic) de détaché direct dans les EGD et conventionnés. Ces nouveaux contrats privés de droit local seraient à charge totale des établissements. Ils constitueraient donc un outil terriblement efficace pour la privatisation du réseau ! Et ils impliqueraient une substantielle baisse de revenus des personnels, touchant essentiellement des femmes : elles constituent plus de 80 % des collègues au premier degré, et près de 60% au second degré public.

C’est dans ce contexte que le SNES-FSU, SNUipp-FSU Espagne déposent un préavis de grève pour le vendredi 8 mars, journée internationale de lutte des femmes pour l’égalité des droits, sur l’ensemble des établissements du réseau Espagne. Particulièrement mobilisés depuis presque un an et demi, les personnels du réseau AEFE, en particulier en Espagne, ont déjà démontré leur détermination à défendre l’opérateur public d'enseignement français à l'étranger. Ils continuent à se battre pour stopper son démantèlement programmé et exigent qu'on lui redonne les moyens nécessaires à son fonctionnement.

 

Nous demandons spécifiquement pour le réseau d’enseignement français à l’étranger:

  • l’arrêt immédiat de la vague de suppression de postes d’enseignants résidents en cours qui affecte le budget des établissements, les scolarités, et prive tous les collègues titulaires d’opportunités de recrutement;
  • le retour à une garantie d’emploi pour les personnels installés durablement dans les pays, passant par l’abandon de la limitation du détachement dans le temps;
  • l’arrêt de la privatisation en cours conduisant à la transformation de notre réseau d’établissements sous contrats publics en réseau d’établissement privés partenaires.

Préavis de grève déposé par le SNUipp et le SNES FSU pour le 8 mars 2019 

 


27/02/2019
1 Poster un commentaire

Résultats du mouvement de grève du 5 au 13 février Espagne

Le SNUipp Espagne remercie tous les collègues qui ont participé par l'arrêt de travail, la diffusion de l'information, la présence aux piquets. Mais il constate aussi que l'urgence dans laquelle nous place les projets gouvernementaux pour notre réseau devrait appeler une réaction bien plus forte que la simple journée de grève isolée, même bien suivie, et devrait aller jusqu'au blocage des établissements si l'on veut vraiment être entendus.

 

Force est en effet de souligner que certains, prisonniers de leur quotidien, de leurs prévisions classe, de leur image professionnelle, mais aussi soucieux de leur budget, ne prennent pas encore assez la mesure des transformations négatives qu'ils risquent de vivre à brève échéance, à l'étranger aussi. Le budget siphonné pour donner aux plus riches des Français, les suppressions massives de postes, l'instauration du nouveau "statut" pour les détachés EFE, le retour programmé au détachement direct, la privatisation du réseau d'enseignement auront des conséquences bien plus néfastes sur leurs conditions de vie au quotidien et leurs conditions de travail que n'importe quel mouvement de grève.  

 

L'Espagne a pris part à la grève reconductible, fortement sur une seule journée à la fois selon les degrés d'enseignement et sur quelques établissements... Message clair envoyé aux limitateurs des libertés publiques et aux pilleurs de fonds et de postes du CT du 13 février.

 

Valence 5 février 2019

  • primaire 18 grévistes sur 27 attendus soit 67% et deux contrats locaux
  • secondaire 20 grévistes sur 36 résidents, soit 55,5% et 6 contrats locaux 

Alicante primaire 5 février 2019

  • 6 grévistes sur 11 résidents 54,5%

Madrid primaire Conde de Orgaz 5 février 2019

  • 8 résidents grévistes, motion de grève produite 
  • 2 autres résidents appliquant la consigne de grève reconductible du 6 au 11 février

Madrid Conde de Orgaz 12 février 2019

  • 75% des résidents du primaire en grève
  • 60 % des résidents du secondaire en grève

Madrid Villanueva Molière 12 février 2019

  • 3 résidents en grève sur 4 au premier degré, soit 75%

Madrid Conde de Orgaz 13 février 2019

  • 50% des résidents du secondaire en grève

 

Piquet Madrid 5 février

Piquet Madrid 5 février

Piquet Madrid 12 et 13 février

Piquet Madrid 12 et 13 février

Piquet Madrid 12 et 13 février

Piquet Madrid 12 et 13 février

piquet Madrid 12 et 13 février

piquet Madrid 12 et 13 février


15/02/2019
0 Poster un commentaire