Snuipp Espagne

Snuipp Espagne

EVALUATIONS CP - CE1: une et une font stress... et zéro utilité...

Comment parler d’attitude bienveillante et de mise en confiance des élèves dans le cadre de leur scolarité, quand dès les premières semaines de classes voilà les plus jeunes d’entre eux déjà soumis à des situations d’évaluations anxiogènes, voire non explicites pour la plupart d’entre eux ?

En effet après avoir découvert les outils mis à notre disposition pour faire passer ces évaluations, quelle n’est pas notre stupeur en constatant que nombreux seront les élèves qui auront bien du mal à prendre ça à la légère !

 

L’objectif national serait de relever le niveau de compréhension de nos futures générations de lecteurs... et voilà que dès les premières semaines d’apprentissage nous les mettons face à des batteries d’exercices non concus ni revisés par les équipes, déconnectées de nos vies de classe et arborant des difficultés d’utilisation de l’outils (repérage des exercices non délimités dans l’espace page, surcharge visuelle des pages d’exercices), sans compter les nombreux « pièges » apparaissant au fil des exercices (vocabulaire inapproprié à des enfants de 6-7 ans, groupes de mots phonétiquement proches, lecture de « non-mots »…), et le chronométrage (annoncé dans les consignes) des temps d’exécution.

 

Bien des collègues se posent déjà la question : « À quoi cela va-t-il nous servir ? » puisque nous seront dépossédés de l’analyse même des résultats de nos élèves et que les solutions qui nous seront soumises ne tiendront certainement pas compte des réalités du terrain, encore plus à l’étranger qu’ailleurs.

 

Nous refusons d’agir comme de simples exécutants et de soumettre nos élèves à dispositifs dénués de tout sens pour leur apprentissage.

Avant de lancer ces évaluations, en urgence posons-nous le problème en équipe afin de choisir la meilleure marche à suivre.

 

Pour nous aider dans notre réflexion le SNUipp, dans son article « Évaluations : l’échec programmé », nous apporte :

 

 

 

Nous devons rencontrer la COCAC ce mardi, et l’IEN la semaine prochaine, occasions au cours desquelles nous ne manquerons pas de soulever à nouveau ce problème et défendre les positions qui auront été les vôtres sur le terrain.

 

 

 



16/09/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres