Snuipp Espagne

Snuipp Espagne

Vie des établissements


Lycée Français de Madrid: crise de confiance

Manifestation dans les couloirs de l'administration, mercredi 13 juin. Merci aux très nombreux présents!

Compte-rendu d'un premier bref entretien avec Madame le Proviseur, mercredi 13 juin.

*lire à ce sujet le dernier courrier envoyé à la DRH de l'Agence par le SNUipp Espagne

Durant ces dernières semaines, des décisions arbitraires ou ne cadrant pas avec le processus défini par les textes en usage en France ou en Espagne ont été prises par la direction du Lycée Français de Madrid: attribution des classes ne respectant pas le libre choix de l'enseignant* et décidant à la place des collègues alors qu'aucun problème n'a été pointé par l'équipe, création de poste d'enseignant de droit local à profil spécialisé hors CE et sans aucune consultation des équipes... Le principe du moindre coût semble également guider tous les choix puisque le remplacement d'une collègue d'espagnol en maternelle conduit à mobiliser les professeurs des autres cycles et prive donc d'heures les autres élèves jusqu'à la fin du mois de juin...  On déshabille Pierre pour habiller Paul.

 

Les professeurs de primaire sont outrés, déçus, amers et trouvent qu'on aurait pu, dans le dialogue et le respect des équipes, trouver une bien meilleure manière de terminer une année pourtant déjà très inconfortable pour tous au vu de l'actualité et des mouvements qu'elle génère.

 

Si certains se déclarent aujourd'hui surpris de ce mode de gestion "à la serpe", le SNUipp Espagne, lui, ne l'est pas. Il rappelle, par exemple, que la création du poste de directeur résident en maternelle (et la désignation de la première directrice) a été réalisée en son temps dans l'irrespect complet des circuits, avec l'aval d'une inspectrice Espagne plus soucieuse d'imposer ses spirales partout que de rappeler les textes à ses ami(e)s et d'une AEFE regardant ouvertement ailleurs ... Quand on a les mains libres, pourquoi se gêner?

 

Si le proviseur reste en effet l'autorité pédagogique maximale de l'établissement dans les textes définis pour le secondaire en France, ce n'est pas une raison pour passer outre les règles de fonctionnement du premier degré très présent dans nos lycées à l'étranger. En outre l'autorité hiérarchique détenue ne permet pas de faire abstraction des textes cadrant les créations de postes. 

 

Plusieurs mouvements se sont produits donc au Lycée Français de Madrid depuis le début de cette semaine et marquent une nouvelle crise de confiance des personnels envers la hiérarchie:

  • rassemblement mardi 12 juin porte zéro

 

  • manifestation silencieuse dans les couloirs de l'administration mercredi 13 juin et demande d'audience

 

Une délégation des enseignants du premier degré sera reçue par Madame le Proviseur en début de la semaine du lundi 18 juin. Les équipes demandent le retour à des choix respectant la liberté pédagogique et les textes et règles en usage. Elles demandent également le remplacement correct face à leurs élèves des professeurs et/ou ASEM absents sans affecter les autres élèves.

 

Le SNUipp Espagne soutient ces demandes et se déclare prêt à déposer préavis de grève pour la journée de rentrée 2018 au Lycée Français de Madrid en fonction des réponses qui seront apportées à nos collègues.

 

 

 


13/06/2018
0 Poster un commentaire